Quelques maladies pouvant mener à une perte et greffe de cheveux ?

greffe de cheveux

Le cheveu est une cellule vivante comme toutes les autres, même si on ne s’en rend pas souvent compte. Il suit le cycle de la vie qui comprend la naissance, la croissance et enfin la mort. Un cheveu sans problème a une durée de vie moyenne de cinq ans. Une durée qui est généralement raccourcie par les facteurs de la vie de tous les jours comme le stress, la maladie, la grossesse, etc. Dans ces moments-là, le follicule pileux fonctionne au ralenti et n’a pas le temps de remplacer le cheveu mort. C’est comme cela que les zones dépourvues de cheveux font leur apparition sur le crâne et il est parfois nécessaire de solliciter une greffe de cheveux https://docteurpaulbenet.fr/. Les maladies et causes à l’origine de ces phénomènes de ralentissement du follicule pileux sont nombreuses. Parmi les maladies en cause dans la chute des cheveux, nous retrouvons l’effluvium télogène, la pelade, la trichotillomanie et bien d’autres.

L’effluvium télogène est une chute de cheveux qui touche la totalité du cuir chevelu. C’est cette dernière caractéristique qui différencie l’effluvium télogène de la chute de cheveux liée à l’hérédité. Les cheveux morts tombent de façon abondante et rapide et n’ont pas le temps d’être remplacés sur le crâne. L’effluvium télogène peut intervenir dans les cas de grossesses, de prises de médicaments, de fortes fièvres et même en cas de fort choc émotionnel. Malgré ses effets impressionnants l’effluvium télogène n’est pas une maladie irréversible, il n’est pas nécessaire d’opter directement pour une greffe de cheveux, les cheveux peuvent retrouver un cycle de vie plus sain grâce à une prise de vitamines. Autre maladie entraînant la perte de cheveux : la pelade. Elle est caractérisée par une perte de cheveux. De façon subite le crâne du malade est recouvert de plaques de calvitie. L’effet de surprise avec cette maladie réside dans le fait que les personnes atteintes sont généralement en bonne santé, avec des cuirs chevelus sains.

La pelade est une maladie auto-immune causée par un arrêt du renouvellement des follicules pileux. Les causes de la maladie sont encore floues, mais de nombreux facteurs sont considérés notamment un déficit du système immunitaire, des facteurs psychologiques ou génétiques. Certains spécialistes pensent que le stress pourrait être un des facteurs déclencheurs de la maladie. La pelade touche aussi bien les femmes que les hommes. Très souvent, dans 50% des cas, les cheveux recommencent à pousser naturellement sans intervention extérieure. Dans un cas de pelade, une prise en charge psychologique est recommandée, et il n’existe pas encore de traitement curatif. Sans avoir besoin de greffes de cheveux, les patients peuvent recouvrer une pousse normale de leurs cheveux. La trichotillomanie est la troisième maladie de notre liste et elle consiste à s’arracher soi-même les cheveux. Généralement cela se fait inconsciemment devant la TV ou pendant le sommeil. Elle est souvent causée par des troubles psychologiques, plus profonds lorsque le malade est un adulte. Le traitement le plus plébiscité dans ce cas est la thérapie comportementale. La pseudo-pelade est une maladie qui entraîne la chute des cheveux, elle touche autant les enfants que les adultes et peut mener à une alopécie définitive. La maladie peut être soignée lorsqu’on en détermine les causes qui peuvent être émotionnelles, hormonales ou psychologiques.